Le grenier de l'ASPP

Les mesures à grain

Les mesures à grain

La plus connue est le boisseau dont la contenance est de 13 litres. Il s’agit d’un récipient cylindrique fait pour mesurer des matières sèches telles que grains et farines.

Le Boisseau

Le Boisseau
La mesure est différente si on remplit le cylindre jusqu’à ras bord (mesure à ras) ou si on le remplit tant qu’il peut contenir (mesure à comble). Dans ce cas le boisseau est surmonté par un cône de grains (le comblon). Avec de l’avoine et des noix on peut réaliser avec 2 mesures « à comble » la valeur de 3 mesures « à ras ».

Il existe d’autres mesures moins utilisées. Le boisselot qui vaut un demi boisseau, le picotin 1/8 de boisseau, le quarrignon ¼ de boisseau. Les multiples du boisseau ont parfois des noms amusants : la cuisse vaut 32 boisseaux, le béthuse 8 boisseaux, la charge 20 boisseaux, le sac 10 boisseaux. L’unité de compte la plus courante était le « setier » qui valait 8 boisseaux en 1432, pour finir à 16 boisseaux au XVIII°s iècle. Si l’on ajoute que les commerçants avaient des boisseaux à fort diamètre pour les achats et des boisseaux à petit diamètre pour les ventes on comprend que la règle qui voulait que la profondeur des récipients égale le tiers de leur largeur n’était pas une simplification du problème.

 Il y a et il y aura toujours deux poids et deux mesures.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.