Le grenier de l'ASPP

Le chemin de fer

Le chemin de fer

Cet outil est utilisé par les tailleurs de pierres. Il est également appelé « rabotin ». Il sert à aplanir une face de pierre tendre.

Il remplace au XIX° siècle le taillant, outil hybride entre un marteau et un pic. Il est fait avec un corps en bois muni d’une poignée et de lames en acier enchâssées dans le bois. Cet outil est utilisé comme un rabot, il est tenu à deux mains.

Il existe plusieurs sortes de chemins de fer : dévorants à lames dentelées neuves, demi-dévorants à lames dentelées usées, polissoir à lames sans dents. On utilise les différentes lames selon la quantité de matière que l’on veut ôter, en tenant compte de la dureté de la pierre.

En principe c’est en poussant que l’on enlève des morceaux de pierre, toutefois il existe des outils munis de lames parallèles (chemin de fer angevin) qui permettent de « raboter » également en retirant le manche. Le manche est fait dans du bois dur, le plus souvent avec du hêtre. La poignée est en bois ou en fer. 

 

Rabotin Chemin de fer

Rabotin Chemin de fer

Le travail de la pierre est aussi raffiné que celui du bois et de nombreux modèles de rabotins sont utilisés. Si la surface à traiter n’est pas plane (moulure) on utilise le chemin de fer creux. Le chemin de fer rond permet de traiter des zones creuses. Le chemin de fer oreillard assure une bonne finition de l’arête des gorges. Il existe également des chemins de fer cintrés, des navettes, des larmiers, des levrettes et le chemin de fer à joint qui est entièrement en fer.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.