Architectural

Les pigeonniers

Les pigeonniers

La construction de pigeonniers remonte au moyen âge. Les pigeons étaient très prisés et donc capturés et domestiqués.

Ces oiseaux servaient pour les sacrifices, les militaires les dressaient comme messagers, leur fiente appelée guano ou colombine donnait un engrais de qualité et du salpêtre pour la poudre à fusil. Aujourd'hui les pigeons sont encore nombreux. Ils sont élevés pour leur chair qui est appréciée et par ailleurs, il existe de nombreux clubs de colombophiles.

Les pigeonniers ou colombiers sont très différents selon les régions. Il en existe deux sortes ; les pigeonniers " à pied " utilisés uniquement pour l'élevage des pigeons et les pigeonniers " d'étage " ou l'espace est aussi utilisé comme poulailler ou rangement (cave) imposant un deuxième accès.

Intérieur pigeonnier

En général on distingue dans un pigeonnier trois parties ; la toiture avec ses lucarnes qui servent de trous d'envol, la caisse avec ses différents systèmes anti prédateurs (plaques de zinc, carreaux vernissés) et la base. L'intérieur des murs est rempli de nids (boulins) qui parfois sont tellement nombreux et hauts qu'il faut des échelles fixées sur une poutre verticale pivotante appelée " foire " pour accéder aux boulins afin de les nettoyer et prendre les pigeons.

Les constructions sont dans certaines régions aussi richement ornées que les châteaux et demeures sur lesquels ils sont construits.

Saint Laurent du Cros  Villeneuve

Dans les hautes Alpes les pigeonniers sont le plus souvent de simples trous situés sous le toit des maisons. Ces orifices exposés vers le sud, sont à l'abri des vents dominants et sont inférieurs à 10 centimètres pour interdire leur accès aux corneilles et aux rapaces. A la partie inférieure de ces " lucarnes " on trouve souvent un marchepied en bois pour faciliter l'envol des pigeons.

Villard de Laye  Pigeonnier Poligny

La plupart des colombiers sont aujourd'hui abandonnés dans le Champsaur. La colombine est peu utilisée. Les rats et fouines sont attirés par les œufs et les jeunes pigeons. Les structures en bois s'abiment avec le temps.

Evarras  Villeneuve

Les champsaurins ne sont pas, vu le petit nombre de club, des colombophiles passionnés.
On assiste à un exode des pigeons vers les villes où ils nichent sur les appuis des fenêtres, dans les clochers des églises et sous les toitures des habitations mal entretenues.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.