Architectural

Les oratoires

Les oratoires

Le mot oratoire vient du latin « orare » qui signifie prière. On ne peut y pratiquer le culte en l’absence d’autel, de tabernacle.

L’aspect de ces monuments est très variable, se résumant le plus souvent à une simple stèle surmontée d’une croix. Dans le Champsaur on trouve quelques petits édifices pour une prière personnelle.

 

Notre Dame du Bois Vert

Notre Dame du Bois Vert

Les plus fréquents sont de petits monuments avec une niche surmontée d’une croix. Dans cette niche on trouve des statuettes, des plaques ou des croix avec inscription du nom du saint à qui ce culte est voué.

 

Buissard

Buissard

Malheureusement beaucoup sont en très mauvais état et d’autres sont en partie détruits.

 

Saint Julien

Saint Julien

Forest Saint Julien

Forest Saint Julien

Ces oratoires sont presque toujours au bord des chemins. Ils servent de guide pour le voyageur. Ils sont parfois des étapes pour les pèlerinages, ils peuvent marquer un itinéraire de procession. Ils servent à matérialiser le lieu d’une apparition ou d’un miracle. Dans les campagnes reculées où il n’y a pas d’église proche, ils servent de lieu de prière dominicale.

Le polymorphisme de l’aspect et du rôle de ces édifices est remarquable.

On en trouve environ 12000 en France. Ils sont très nombreux dans les Hautes Alpes. En Provence, le village du Beausset est considéré comme la capitale des oratoires car en flânant dans ses ruelles, on en retrouve 55.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.