Architectural

Heurtoir ou marteau de porte

Heurtoir ou marteau de porte

Un heurtoir ou marteau de porte est un objet le plus souvent métallique fixé sur la face extérieure de la porte d'entrée, à hauteur d'homme.

Une partie est articulée et peut être frappée sur la partie fixe de l'objet ou sur la porte. L’impact sur la porte peut-être directement sur le bois ou sur un clou ou autre pièce de métal fixée sur la porte. 

Le choc émet un bruit qui informe les habitants que quelqu’un est devant la porte et qu’il souhaite parler aux occupants.

La partie mobile, suspendue, prend souvent une forme de marteau, de maillet ou d'anneau qui joue le rôle d'anneau de tirage. 

Les heurtoirs les plus anciens sont généralement faits en fonte ou en bronze et sont plus ou moins richement décorés.

Ceux qui représentent des figurines sont appelés marmousets. On trouve également des heurtoirs en forme de main d’homme ou de femme ou de figures abstraites. La main apparue au XIX° siècle est l’emblème de l’accueil.

Le visage représente la réussite sociale.

 

 Les décorations  avec des animaux les plus rencontrées sont le griffon, la chimère ou le lion. 

Le lion, roi des animaux, est le symbole de la puissance, du courage. Le cygne est l'emblème des poètes. Le dauphin est le symbole de la sagesse, de la prudence. Le serpent est considéré comme le guérisseur, le protecteur. L'Ouroboros, le serpent qui se mord la queue, est le symbole de l’amour éternel.

Les heurtoirs en forme d’anneau apparaissent vers le XI° siècle sur les portes des églises. Il a valeur d’asile et de protection. Saisir l’anneau signifiait demander asile. 

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.