Architectural

Les becs de fontaines

Les becs de fontaines

Dans nos montagnes du Champsaur, les sources et donc les fontaines sont nombreuses. Dans les zones isolées elles servent à abreuver les animaux, dans les villes et villages elles sont utilisées comme abreuvoir ou comme lavoir.

Un réservoir de rétention est organisé à l’arrivée naturelle de l’eau. Une pierre verticale permet de rehausser et de diriger la sortie d’eau capturée.

La pierre du néo réservoir est creusée d’un trou d’environ 5 cm de diamètre à une hauteur moyenne de 1 mètre. Un bec verseur est encastré dans ce trou pour diriger le jet d’eau vers le bas. La direction de l’eau de la source est donc contrôlée, son débit est le plus souvent continu. Nous avons trouvé à St Eusèbe une des très rares fontaines munies d’un robinet pour économiser l’eau et à Chantaussel un robinet étanche avec un poussoir qui permet d’obtenir l’eau.

Dans la grande majorité des cas, on trouve un bec droit puis recourbé vers le bas pour que le jet d’eau devienne vertical. Notons que dans le village Le Chanet il existe un bec horizontal et rectiligne peut être dû à l’usure de l’orifice externe plus qu’à un souci d’originalité sur une source à faible débit pour ne pas se faire mouiller les pieds.

A Forest St Julien, la fontaine a d’un côté un bec droit qui tombe au milieu d’un ferraillage qui permet de poser un récipient. Du côté opposé on retrouve un bec courbe classique en gueule de dragon.

Notons les deux becs superposés de la fontaine de St Eusèbe.

Le bec est scellé directement dans la pierre verticale. Une rosace fixée dans la pierre à la base du bec peut aider à l’étanchéité et améliorer l’esthétique du montage.

Parfois un mascaron (masque) est sculpté sur la fontaine à la sortie de l’eau et crache cette eau soit directement soit avec un bec verseur. Ces mascarons sont des figurines souvent laides, voire ridicules, sculptées sommairement dans le but de chasser les mauvais esprits plus que pour décorer.

Les becs verseurs sont faits en fer, en laiton parfois, le plus souvent en fonte. Dans le Champsaur on trouve beaucoup de becs qui se terminent par une tête de dragon, rarement ils ont la forme d’une tête de dauphin parfois il n’y a aucune décoration.

On trouve très rarement une figurine comme dans le village le Collet.

Il n’est pas rare que les gens viennent prendre l’eau avec des seaux ce qui explique que dans certains cas le motif distal soit muni d’un accroche seau.

Les seaux étant très lourds une fois pleins, dans certains villages où ce type de prélèvement est fréquent le bec verseur peut être soutenu en bas par une volute (style provençal rare chez nous) ou suspendu et tenu par le haut par un fer qui l’entoure et le suspend vers le haut comme à St Eusèbe.

L’eau déversée à travers le bec tombe dans un bassin qui sert d’abreuvoir. Ce bassin est presque toujours rectangulaire sauf à Beaurepaire où il est rond.

La taille du bassin est variable, il en existe parfois 2 ou plus. Le plus souvent dans les villages le bassin communique avec un lavoir. (CF : article sur la rénovation de la fontaine du Pied de Poligny par l'Aspp de Poligny / article sur l'inauguration de la fontaine du Pied de Poligny).

Il peut arriver que le bassin fasse le tour de la fontaine et que l’on dénombre 4 becs verseurs comme sur la statue de Lesdiguières à St Bonnet.

Il existe des fontaines qui ne sont pas munies de bec verseur mais d’un système d’extraction de l’eau qui est compliqué et non fonctionnel pour ce qui concerne celui de ST Julien.

_________________________________________________________________________________________________________________

D"ANCELLE A VILLENEUVE EN PASSANT PAR LA MOTTE,
CONSULTER LA GALERIE PHOTOS DEDIEE AUX BECS DES FONTAINES DU CHAMPSAUR.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.