Artisanal

La charrue des anciens

La charrue des anciens

Le labour constitue un temps primordial pour la culture des sols. La charrue est un instrument indispensable pour retourner la terre selon la profondeur et l’épaisseur voulues. Son utilisation remonte au temps des Romains.

  • Une lourde traction
  • Les différentes pièces
  • Les araires
  • La Brabant
  • Une lourde traction
  • Les différentes pièces
  • Les araires
  • La Brabant
  • Une lourde traction

    Ces charrues remuent la terre en profondeur, elles sont lourdes et nécessitent un attelage solide (cheval ou bœuf) pour leur traction.
  • Les différentes pièces

    Les premières charrues étaient constituées de plusieurs pièces.

    • L’age est une pièce en bois solide qui constitue la charpente de la charrue. L’age sert de support à de nombreuses pièces. En arrière, il se prolonge par des mancherons qui permettent de diriger la charrue.
    • Le coutre est un couteau fixé par un étrier à l’avant de l’age. Il va permettre de trancher verticalement la bande de terre à retourner.
    • Le soc est situé dans le prolongement du versoir, il sert à trancher horizontalement la bande de terre de labour.
    • Le versoir rejette la terre sur le côté.
    • Les étançons sont verticaux, ils réunissent l’age au versoir et au sep. C’est sur ces éléments que s’exerce la résistance du sol.
    • Le sep est fixé sous le versoir et il porte la charrue en glissant au fond du sillon.
    • Le régulateur est une pièce fixée à l’avant de l’age. Il permet de modifier le point d’attache de la traction et donc de faire porter à droite ou à gauche.
  • Les araires

    • Ces charrues très anciennes furent construites dès 1830 et par la suite bénéficièrent de nombreuses améliorations.
    • Il faut les différencier des araires qui n’avaient pas de coutre, pas de versoir, aucune roue.
    • Ces araires avaient des pièces symétriques fixées sur l’age.
    • Ils travaillaient la terre plus superficiellement mais étaient plus maniables et plus légers pouvant être tirés par un âne par exemple.
  • La Brabant

    • La dernière charrue utilisée avec traction animale s’appelle la brabant double ou réversible.
    • Elle est stable et permet un labour régulier.
    • Son nom vient du fait qu’elle fut construite dans la province du Brabant en Belgique.
    D’ailleurs à Poligny parfois l’écho renvoie le refrain de la Brabançonne.
 

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.