Artisanal

La galoche

La galoche

Ce sont des chaussures en cuir avec une semelle de bois. Les sabots eux sont faits dans une seule pièce en bois.

Cette chaussure est très ancienne. C’était celle des Gaulois et de Charlemagne.

Ces chaussures rustiques étaient très utilisées dans les montagnes pendant la période de restriction de la deuxième guerre mondiale.

De nos jours, elles ont une nouvelle vie avec une empeigne ou seulement une bride de cuir pour tenir les orteils.

Dans les Hautes Alpes on retrouve une corporation puissante et prospère de sabotiers, galochiers et regrolleurs au XV° siècle. C’est une chaussure idéale pour travailler dans les terrains détrempés et dans les écuries. Les écoliers les portaient en hiver et s’amusaient à faire claquer les semelles en bois munies de clous pour faire des étincelles.

Le bois utilisé était le noyer, l’érable et le hêtre. On commence par dégauchir la buche à la hache pour créer la semelle. La forme de la semelle est faite avec la hache à bûcher. La pointure est découpée en suivant le gabarit de tôle dont le sabotier possède un modèle par pointure. La mise en forme se fait à l’aide d’un paroir qui enlève le bois par petits copeaux. Ce paroir, en forme de sabre muni d’un crochet, est fixé sur l’établi et utilisé comme un levier.

Paroir

Paroir

Gouge

Gouge

La forme de la voûte plantaire et des orteils est faite « sur mesure » pour chaque client en creusant avec une gouge. On termine par la réalisation de la rainure où sera fixé le cuir. Sous la semelle on met de gros clous rayés appelés « taches ».

La semelle terminée, le galochier prépare le cuir. Il possède des patrons pour toutes les pointures et tous les modèles. L’empeigne et les quartiers sont découpés puis le cuir est cloué dans la semelle avec un renfort postérieur qui double le quartier au talon.

De nos jours la fabrication est industrielle. Elles sont à la mode dans les pays nordiques. Les chaussures à semelles en bois, mises en vogue par un étudiant en médecine américain du nom de Scholl, sont considérées comme des chaussures orthopédiques.

Elles sont très utilisées dans les hôpitaux par le personnel soignant au grand dam des malades. Heureusement actuellement les semelles sont renforcées par du caoutchouc qui amortit les chocs et supprime le bruit. Ce sont maintenant des chaussures dites professionnelles notamment pour la restauration, les hôpitaux (bloc opératoire et travail en salle).

Dans les montagnes la galoche fait toujours partie du patrimoine, le 06 avril de cette année, il y a eu l’inauguration du « nouveau musée de l’histoire de la galoche » à Virieu-sur-Bourbre dans l’Isère.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.