Culturel

Alpages

Alpages

Ce mot désigne un pâturage, en altitude, dans les Alpes mais aussi la saison pendant laquelle les troupeaux sont en altitude.

Ces pâturages en altitude sont couverts par une herbe abondante et de meilleure qualité que dans les vallées, surtout en été. La plupart des alpages se situent au-dessus de 1200 m et jusqu’à 2500 mètres. Les troupeaux y séjournent de juin à fin septembre. Durant cette période, les prés des vallées sont fauchés pour servir de fourrage à consommer en hiver.

Dans le passé, les animaux venus du midi mettaient plusieurs jours pour atteindre ces paradis. Cette longue marche était agrémentée par les fêtes lors du passage des troupeaux dans villes et villages et ce lors de la montée (emmontagnée) et de la descente (démontagnée). De nos jours la transhumance se fait surtout en camions ou plus rarement en train et dure quelques heures seulement.

Les bergers, dénommés alpagistes, restent tout l’été sur place dans des chalets qui servent d’habitation et de salle de traite. Les conditions de vie sont précaires car les téléphones ne marchent pas toujours, pas d’internet, pas d’électricité sauf parfois un éclairage grâce à un panneau solaire.

Le lait produit sert essentiellement à la fabrication des fromages. Les plus connus sont le reblochon, le beaufort, la tomme des Bauges, le chevrotin…

Une partie de la production est acheminée vers les coopératives laitières situées dans les vallées.

Les alpages sont souvent agrandis en gagnant sur la forêt ce qui peut perturber l’équilibre de la faune et de la flore. Il est possible de voir des transmissions de maladie entre la faune domestique et la sauvage (bouquetins, chamois, chevreuils)

Dans le parc national des écrins, on dénombre environ 130 000 moutons et 6 000 vaches.

De plus en plus de randonneurs visitent ces alpages et viennent déguster les produits des bergers.

Ces espaces sont protégés et entretenus car ils sont indispensables pour les animaux. De plus se sont d’immenses réservoirs d’eau avec des zones de captage pour les villages situés en aval.

L’entretien des accès, le respect de la propriété de chacun imposent une organisation relativement complexe.

Dans le parc des écrins des objets taillé en silex, datant de la préhistoire ont été découverts.

Depuis juin 2020 la transhumance est considérée comme patrimoine culturel immatériel en France.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.