Faune et Flore

Le sanglier

Le sanglier

Le sanglier est un mammifère omnivore. Il mange de tout mais il a une préférence pour les végétaux (glands, châtaignes, céréales...).

Un mammifère

Un mammifère
  • Il a un pelage noir, hirsute. Il est court sur pattes, une tête triangulaire avec un long museau appelé groin. Il peut peser entre 80kg et 200 kg pour les mâles et de 60kg à 100 kg pour les femelles.
  • En général le rut dure de septembre à mars et essentiellement de novembre à janvier.
  • La gestation dure 115 jours et les laies mettent bas de février à juin mais surtout de mars à mai. En général, la laie donne naissance à une portée de 3 à 10 marcassins.
  • A noter, les laies les plus veilles ont les portées les plus fortes.
  • C'est au crépuscule et à la nuit que le sanglier s'active pour se nourrir, mais on peut aussi le rencontrer dans la journée.
  • Le jour il se repose dans sa bauge, dans un endroit abrité. Il aime aussi se rouler dans des mares de boue, appelées souilles, pour se rafraîchir et se débarrasser des parasites, puis il se frotte contre un arbre pour se nettoyer.

La chasse

La chasse
  • Le sanglier appartient à la liste des animaux nuisibles qui peuvent être chassés en battue, à courre, à l’approche….
  • Dans les Hautes Alpes, la chasse en battue est la plus pratiquée.
  • La chasse au sanglier débute lors de l'ouverture officielle de la chasse (09 septembre 2018) et se termine lors de la fermeture officielle (13 janvier 2019).
  • Dans certains cas et selon les communes cette chasse peut être pratiquée sur la neige et, en fonction des dégâts causés par les sangliers, la date de fermeture peut être prolongée jusqu'à fin février.

La battue

La battue
  • Les chasseurs essayent de dresser leurs chiens sur les sangliers, bien souvent dans des parcs appropriés afin que ceux-ci concentrent leur chasse uniquement sur les sangliers.
  • Avant de commencer une battue quelques chasseurs partent faire le « pied ».
  • Avec leurs chiens de pied, ils parcourent plusieurs secteurs à la recherche de traces afin de localiser les sangliers.
  • En fonction des indices repérés, le chef de battue peut alors organiser la chasse.
  • Le lieu de la battue est alors défini et les postes de chasse sont attribués à chaque chasseur. Les consignes de sécurité et de tirs étant lues à toute l'équipe, chacun rejoindra son poste et la chasse pourra commencer.
  • La plupart des chasseurs utiliseront des carabines avec des balles de gros calibre, seuls quelques résistants chassent encore au fusil.

Les traqueurs

Les traqueurs
  • Les traqueurs avec leurs chiens suivront les pieds trouvés le matin et lâcheront leurs chiens sur ces traces. Les chiens ne tarderont pas à aboyer et à pousser le gibier.
  • Il arrive que certains sangliers ne sortent pas de leur bauge, on dit que le chien se met « au ferme ».
  • Le traqueur doit alors agir rapidement afin que le chien ne se fasse pas charger par le sanglier.
  • Les postiers restent vigilants car l'animal peut surprendre s'il est mené de loin ou s'il franchit la ligne de tir à toute allure.

Un moment de partage

Un moment de partage
  • Lorsqu'un animal est tué, c'est une récompense aussi bien pour les chiens que pour les chasseurs.
  • Le signal de fin de battue sera donné et chacun pourra quitter son poste.
  • L'équipe se retrouvera afin de vider et découper le ou les sangliers.
  • La journée de chasse se terminera dans la bonne humeur, chacun ira de son commentaire et bien souvent autour d'un bon repas.

Le sanglier, en forte prolifération sur le département des Hautes-Alpes, occasionne des dégâts sur les cultures agricoles malgré les prélèvements de plus en plus nombreux (environ 5000 sangliers abattus dans le département pour l'année 2018).

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.