Faune et Flore

Le chamois

Le chamois

Le chamois (rupicapra rupicapra) appartient à la famille des Bovidae. Il est nommé chamois dans le massif alpin et izard dans le massif pyrénéen.

Il ressemble à une chèvre. Ses cornes sont verticales, fines, se terminant en crochet à l'extrémité. Chez la femelle les cornes sont plus fines et moins fermées.

Chamois mâle

Chamois mâle

Chamois femelle

Chamois femelle

                                                             

  • Le mâle est appelé bouc, la femelle chèvre et le petit chevreau jusqu'à un an sans distinction de sexe. Ensuite on l'appellera éterlou pour le jeune mâle et éterle pour la femelle.
  • Le chamois vit en harde.
  • En vieillissant le mâle devient solitaire.
  • Il a un pelage beige en été, brun l'hiver. La mue a lieu d'août à octobre pour le pelage d'hiver et d'avril à mai pour celui de l'été.
  • Le bas des joues et le dessus du nez sont toujours blancs (masque facial), par contre les bandes jugales sont brunes (du museau jusqu'à l'oreille en passant par l’œil) .
  • Le mâle porte une crinière le long de l'échine, plus foncée, qui s' hérisse en cas de danger ou durant l’excitation du rut. Il est de taille moyenne, une hauteur de 70 à 80 cm au garrot, une longueur de 1,20 mètres et un poids de 25 à 60 kg.
  • C'est un mammifère ruminant. Il est herbivore et se nourrit essentiellement d'herbes, de lichens, d'écorces, de feuillages et de baies.Il est aussi friand en sel et le trouve grâce aux bergers qui déposent des pierres à sel pour leur troupeau.
  • Animal diurne, il recherche sa nourriture dès le lever du soleil jusqu'à midi. Ensuite il se repose dans un endroit tranquille, au frais pour se reposer et ruminer. Le soir, après le coucher de soleil il repart en quête de nourriture jusqu'à la nuit tombée.Puis il dort mais se réveille au moindre bruit ou danger.
  • Le rut a lieu de la mi-novembre au début décembre.
  • Le chamois possède des glandes rétro-cornales et celles-ci au moment du rut secrètent une substance odorante très forte avec laquelle il marque son territoire en frottant ses cornes aux arbustes, aux rochers, aux herbes dans le but d'interdire aux autres mâles l'accès à son territoire et de permettre aux femelles de le localiser.
  • Pour courtiser sa belle, il se parade en hérissant sa crinière dorsale, la tête relevé et le corps dressé.
  • Mâles et femelles ne se reproduisent que vers l'âge de 3 - 4 ans. La durée de gestation est de 23 semaines. Il y a une portée annuelle avec le plus souvent un seul petit (les grossesses gémellaires sont très rares). Les naissances se font au printemps..
                                                                              

Contrairement à une idée reçue, le chamois ne vit pas particulièrement en haute montagne. Il se cantonne à la zone forestière et à la moyenne montagne ( 800 à 2500 mètres).

Il aime le relief accidenté. Il est très agile, saute et grimpe très bien.

Grâce à ses sabots il a une adhérence parfaite sur les rochers.

  • L'hiver , grâce à son pelage il sait se protéger du froid et des tempêtes. Il a un duvet de 2 à 3 cm d'épaisseur qui couvre son corps. Le cœur du chamois est très résistant, très riche en globules rouges, abondamment oxygéné et cela lui permet de faire des efforts intenses et violents.
  • La durée de vie d'un chamois est en moyenne de 7 à 12 ans, mais il peut vivre parfois quelques années de plus. Il est soumis aux règles de la nature et sa vie en dépend : les avalanches, l'aigle, le loup et souvent la maladie ( kératoconjonctivite qui rend l'animal aveugle).

Dans les Hautes-Alpes, la chasse au chamois est soumis au plan de chasse et cela a été favorable à une repopulation de l'espèce.

Le nombre d'animaux à prélever est proposé par la fédération de chasse et déterminé par un arrêté préfectoral.

La chasse se fait à l'approche, le plus souvent par équipe de 2 chasseurs. Le chasseur doit avoir beaucoup de patience car l'approche du chamois est difficile.

Il a un champ visuel très large, un odorat développé et une ouïe fine. Dès qu'il nous aperçoit, il nous observe et émet un petit sifflement avant de s'enfuir.

La traque continue et la partie de chasse peut durer toute une journée.

Comme pour le chevreuil, avant de tirer il faudra identifier l'animal (mâle, chèvre ou éterle), en fonction du bracelet attribué.

Une fois l'animal abattu un bracelet d'identification sera placé autour de la patte arrière. Un constat de tir sera effectué par la société de chasse (poids, âge, dentition, longueur des cornes... ) et il sera envoyé à le fédération départementale de la chasse.

Dans le département des Hautes-Alpes,la généralisation du plan de chasse depuis 1989 a permis une grande maîtrise des prélèvements qui a favorisé l'expansion géographique et numérique de ces ongulés, ainsi qu'une meilleur répartition des effectifs entre les territoires chassés et non chassés.

____________________________________________________________________________________

Le chamois solitaire par Michel François

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.