Historique

Loup y es-tu ?

  • ASPP DE POLIGNY

En 1953, on découvre la trace d'un loup dans l'Isère dans les alentours de Morestel. Il est aperçu par des promeneurs, plusieurs chiens sont portés disparus et la psychose s'installe dans l'hiver 1953.

Le 27 décembre 1953, entre Bourgoin et Morestel, deux chiens sont retrouvés éventrés et en partie dévorés. Dès lors c'est officiel, un loup rode dans la région. Il fait des ravages et la une des journaux.

Une traque est organisée le 12 janvier 1954. Cette battue mobilise 40 chasseurs. Le loup reçoit de nombreux coups de fusils de la part de chasseurs de différentes sociétés de chasse, il est abattu à Vignieu près de Morestel où sa dépouille est toujours exposée en mairie. La nouvelle se répand dans toutes les montagnes alentours. Un enfant affirme avoir vu la louve et les louveteaux, les chasseurs racontent avoir entendu des hurlements évoquant le cri du loup. L'alerte est maximale, la peur subliminale, la presse intarissable. C'est la mobilisation générale. Le 22 janvier 1954, mille chasseurs, deux mille rabatteurs sont présents pour la battue qui est supervisée par un avion avec à son bord une fine gâchette. La presse qui suivait l'évènement avec deux avions finit par conclure après plusieurs jours de recherches infructueuses qu'il n'y avait pas de louve ni de louveteaux dans cette région du Dauphiné.

D'où sortait ce loup isolé tué le 12 janvier qui, " refermant ses grands yeux, est mort sans jeter un cri " (A de Vigny) ?

A priori cette bête isolée s'était échappée d'un zoo, d'un enclos privé ou d'un cirque. On affirme qu'en ces temps- là des voyageurs solitaires franchissaient avec leurs loups les frontières avec l'Espagne et l'Italie. D'après un article " l'homme contre le loup " publié dans la revue " histoire et société rurale " et rapporté dans le Dauphiné du 25 février 2018 ce loup fut reconnu d'origine italienne.

L'animal a été naturalisé. La chasse a été dure, le loup avant de mourir a traversé malgré ses blessures plusieurs communes. Il est maintenant la propriété commune et indivisée des villages de Vignieu, Sermerieu et Vasselin. La mairie de Morestel où il est déposé en a la garde et l'entretien.

Hiver 1954 trépas du dernier loup dans nos montagnes, plusieurs années après la déclaration de l'extinction de la race et 40 ans avant la réintroduction de l'espèce depuis l'Italie en passant par la région du Mercantour. On peut dire que sa mort se situe entre deux périodes pour le moins contradictoires.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.