Historique

La Chapelle des Pétètes

La Chapelle des Pétètes

Cet emblème du Champsaur est un véritable petit bijou. Elle est située au hameau de l'Aubérie, sur l'ancienne commune de Bénévent-et-Charbillac.

Dédiée à St Grégoire, souvent évoqué dans la sauvegarde des âmes du purgatoire, elle est classée au patrimoine des monuments historiques (1994).

Elle a été construite entre 1741 et 1743 par Jacques Pascal, maçon et charpentier. La légende raconte qu'un jour il aperçut une jeune bergère, nommée Marie, dont il tomba éperdument amoureux et qu'il a construit cette chapelle pour séduire sa belle, d'où son surnom de chapelle des amoureux.
Les Pétètes : en patois, cela signifie : poupées. Ici, ce sont des statuettes posées dans de petites niches. Elles sont sculptées dans un style naïf, tout en rondeur, avec de grands yeux ronds.

Elles représentent chacune un personnage biblique, dont le nom est gravé en latin. Il existe également des inscriptions taillées dans la pierre qui encouragent humilité et respect de Dieu. On retrouve sur la façade les statuettes à l'effigie de Sainte Marie, Saint Joseph, Saint Jean Baptiste, Saint Antoine et bien sûr Saint Grégoire. Jusqu'au début du XX° siècle, la façade était constituée de pierres apparentes et le toit recouvert de chaume.
C'est une petite chapelle dont l'intérieur est sobre. L'autel en pierre de taille est recouvert de morceaux de cuir de Cordoue, qui proviendraient du château de Lesdiguières.
C'est un autel retable rare surmonté d'un tableau du XVIII° siècle représentant la Vierge et l'Enfant, entourés de St Joseph et St Grégoire. Ce retable a été restauré au début de notre siècle (vers 2003)
Devant la chapelle, Jacques Pascal a édifié une grande croix faite à l'origine de trois pierres puis reconstruite en bois après qu'elle fut cassée lors de travaux.

Consulter la galerie de photos dédiée à la chapelle des Pétètes.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.