Historique

La ville de Corps prise à corps perdu

La ville de Corps prise à corps perdu

Leader incontesté des protestants de la vallée du Champsaur, le duc de Lesdiguières par trois fois s’empara de la ville de Corps.

En 1570, il y avait dans la ville une importante garnison de soldats catholiques bien armés et possédant canons. Le duc de Lesdiguières et sa maigre troupe faite de quelques chevau-légers n’osaient pas attaquer cette ville avec ses deux portes renforcées, quasi inviolables. Une nuit, un des compagnons emprunta quelques chèvres à des bergers de la vallée. Ces chèvres, avec des torches bien arrimées aux cornes, escarpèrent sans difficulté les pentes raides qui menaient à la ville. Une partie de la garnison, effrayée par cette débauche de puissance militaire, se rendit sans combattre et ouvrit une des portes de la ville. Le reste de la troupe, pour ne pas être massacré par ces soldats agiles et rapides comme des caprins, s’enfuit par l’autre porte. Les chèvres furent rassemblées dans une étable, nourries et choyées avant d’être ramenées à leurs propriétaires.

En 1574, les catholiques prennent à nouveau possession de la cité. Sitôt installés, ils furent à nouveau chassés par les troupes du duc de Lesdiguières sans l’assistance de chèvres belliqueuses aux cornes enflammées. La légende raconte que seuls quelques soldats portaient des cornes lors de cet assaut.

En 1575, les catholiques sont encore dans la place et gèrent la ville pendant près de deux ans.

 En 1577 le duc de Lesdiguières reprend Corps. Jamais deux sans trois !

 En tant que protestant, le duc de Lesdiguières s’empara trois fois de cette place forte dont l’intérêt stratégique est évident. Devenu catholique vers la fin de sa vie pour satisfaire ses ambitions militaires (il fut le dernier connétable) il devait se sentir mieux dans sa tête car il omit d’attaquer à nouveau Corps.

Entrée du musée / Duc de Lesdiguières

Entrée du musée / Duc de Lesdiguières
L'association du Château de Lesdiguières vous propose un musée dans lequel vous pourrez retrouver, outre la vie du Duc de Lesdiguières, une maquette du château tel qu'il se dressait au XVIème siècle. Le Glaizil / Site web : http://lesdiguieres.over-blog.com/article-18757525.html

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.