Historique

Le pétrin

Le pétrin

Le pétrin appelé également maït, est un meuble utilitaire pour pétrir la pâte à pain, en la mélangeant on lui donne une structure homogène et élastique.

Gravure de Victor Gilbert / La République Illustrée 1886

Jadis le pain était fabriqué à la maison dans des pétrins en pierre puis en bois qui devient un meuble à rangement de la farine et autres aliments.

 Pays du Mont-Blanc présente : La fabrication du pain à l'ancienne aux fours à bois banaux, à Cordon,
avec Pierre BOTTOLLIER et Nicolas MUGNIER, boulanger "authentique".

Ce meuble est très rustique sauf en Provence ou comme la panetière qui lui tient compagnie, il est sculpté avec parfois un raffinement extrême. La partie principale se compose d’une cuve de forme trapézoïdale qui repose sur 4 pieds. Parfois le bas du meuble est fermé avec des tiroirs ou des portes formant un placard. Les pièces les plus raffinées se présentent comme un buffet à deux vantaux qui camouflent la cuve.

La cuve est faite en noyer plus rarement en pin, elle est recouverte d’un couvercle amovible le plus souvent sans décoration ou inscription.

Au XIX° on fabriquait des tables dites table-maie qui servaient également de pétrin.

Les premiers pétrins mécaniques appelés « Lembertine » datent de 1811(inventés par Lembert). Le principe est d’imprimer un mouvement de va et vient puis une rotation grâce à une manivelle. Il faudra plus d’un siècle pour que ces pétrins mécaniques deviennent aussi performants que le pétrissage manuel.

Le pain comme autrefois : La fabrication du pain à l’ancienne avec la famille Arnaud, par l’ASPP de Poligny. 
ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.