Métiers d'autrefois

Les perceurs de tuyaux en bois

Les perceurs de tuyaux en bois

Le bois se conserve sans pourrir s’il est constamment immergé dans l’eau. Ceci se faisait dans le passé, c’est un matériel idéal pour les conduites d’eau et les saumoducs.

Les conduites d’eau en bois ont été construites depuis très longtemps.

En Chine, le bambou est utilisé depuis des millénaires. Il est facile à creuser, imputrescible. On améliore sa dureté en faisant noircir l’intérieur avec le feu et en améliorant son étanchéité en l’enduisant d’huile en surface.

Les grandes villes européennes, Londres au XVI° siècle, Berlin au XVII°, Paris fin XVIII° assuraient une arrivée d’eau dans les maisons. Les bois les plus utilisés étaient l’aulne, l’orme, le pin noir d’Autriche.

Les fûts sont percés dans leur longueur avec des tarières puis rattachés au suivant par cerclage de douelles (comme les tonneaux) pour créer de véritables pipelines. Quand les tuyaux sont enterrés il n’y a plus d’évaporation et leur durée de vie est augmentée.

Ils sont très en vogue aux USA dans les années 1870 pour relier les villes aux lacs alentours avec surtout du séquoia de Californie, bois très résistant. Des pipelines de plusieurs kilomètres sont construits au début du XX° siècle aux USA.

Au début du XIX° siècle ils sont remplacées par des tuyaux en terre cuite puis en fonte.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.