• Accueil
  • Rénovations
  • Réalisées
  • Restauration de l'horloge du clocher de Saint Martin de Tours ( commune de POLIGNY 05500 )

Réalisées

Restauration de l'horloge du clocher de Saint Martin de Tours ( commune de POLIGNY 05500 )

Restauration de l'horloge du clocher de Saint Martin de Tours ( commune de POLIGNY 05500 )

Après quelques mois de travaux, l'horloge de l'église est redevenue comme neuve et elle retrouvera sa place dans cette même église.

Les travaux de remise en état du mécanisme d'horlogerie ont débuté cet hiver 2018/2019. A lui seul il aura nécessité 170 heures de travail.

Il s'agit d'un mécanisme signé « L.TERRAILLON & J.PETITJEAN » de 1911 et portant le numéro de fabrication 756. Son poids est de 270 kg ( sans les câbles et contrepoids).

Elle a été fabriquée à MOREZ dans le Jura (39)

La conception du mécanisme, dite horizontale, remonte à environ 1850, et est attribuée à la famille Odobey spécialisée dans les horloges d'édifices.

Né le 28 avril 1851, à Foncine-le-Haut (Jura), Paul Auguste Odobey arrive en 1852 avec ses parents à Morez (Jura). Son père crée alors ce qui deviendra l'une des principales entreprises d'horlogerie d'édifice de France.

Les modèles sont en tous points semblables à ceux de Louis-Delphin Odobey. Il est probable qu'une forte coopération technique et industrielle existe entre les deux entreprises, au moins durant les premières décennies : mêmes évolutions techniques, probablement mêmes fournisseurs et sous-traitants.

Lucien Terraillon naît à Vienne (Isère), le 8 mai 1877. Il étudie à l’École Nationale d’Horlogerie de Cluses de 1895 à 1899, et en sort avec la médaille d'or. En 1908, il prend la suite de Paul Odobey Fils, et continue à faire prospérer la fabrique.

Lors de la reprise de l'entreprise Odobey, Terraillon est associé à J. Petitjean. Nous ne savons pratiquement rien sur ce dernier qui semble être un financier. Petitjean quitte l'entreprise avant 1929.

ASPP de Poligny tout droit réservé. CGA A french man in Camargue.